Perishable Tactics, voyage dans le nouvel album de Carsten Jost

Quand un nouvel album sort de la maison Dial, on l’écoute attentivement. Mais lorsque David Lieske (alias Carsten Jost) sort son deuxième album pour fêter les quinze ans du label, qu’il co-dirige avec Lawrence, on ne demande rien de plus qu’un silence religieux.

C’est donc avec l’album « Perishable Tactics » que Carsten Jost parachève sa période musicale de ces quinze dernières années (son premier album étant sorti en 2001). Sans trop de surprise on y retrouve le style fort et captivant du musicien, mêlant au sein de ces onze morceaux différentes tonalités, différentes émotions. Ainsi nous sommes plongés dans un va et vient d’univers et de sensation, où la noirceur et la clarté se réunissent sous un nuage de mélancolie. Chez Carsten Jost tout se fait dans la finesse : c’est la finesse du rythme autant que la précision des instruments qui colle à l’esprit et nous emporte, à l’image de morceaux comme « Army Green », « Ambush » ou encore « Platoon RLX II ». À noter que les titres « Platoon RLX » tirent leurs noms d’une exposition de David Lieske organisée en 2015, où à travers une installation artistique il faisait sa propre autobiographie. Ainsi il avait installé dans une pièce du matériel militaire, des munitions, le tout entouré par du camouflage.

Il s’agissait pour Lieske de représenter sa propre vie comme « une conquête stratégique, où le spectateur est invité à y prendre place et à s’installer ». Et c’est peut être comme cela qu’il faut écouter son album, comme une histoire qui nous inviterait à progresser dans l’univers de l’artiste, à s’asseoir et écouter quand, arrivé sur le morceau « Love », on irait volontairement s’oublier.

Perishable Tactics est déjà disponible sur Kompakt et sur Beatport.

Comments

Ajouter un commentaire

mood_bad
  • Pas encore de message. Tristesse.
  • chat
    Ajouter un commentaire
    keyboard_arrow_up