Lire

Sonar Festival, pour son 25e anniversaire le festival côtoie les étoiles

Il y a des festivals qui lassent et d’autres qui ne cessent de surprendre tant ils se montrent innovants. Le Sonar Festival qui se tiendra cette année du 13 au 16 juin appartient indiscutablement à la deuxième catégorie si l’on considère son développement depuis sa création en 1994.

Alors qu’à cette période les pays européens musclaient leur législation pour interdire les free parties et que les raves sombraient dans de graves dérives consuméristes, Barcelone, ville caractérisée par la rébellion et l’amour des arts, entamait le mouvement inverse en encourageant le développement d’une culture rejetée ailleurs. Ainsi naquit sous la direction de Ricard Robles, Enric Palau et Sergi Caballero un festival où se mêlaient musique électronique, innovation technologique et arts contemporains.

Crédit photo : Sonar Festival

Afin de fêter son quart de siècle, le festival Sonar a mis les bouchées doubles tant sur le plan artistique que conceptuel et lorsque l’on connaît la dimension internationale de cet événement durant des éditions « standards », cela a vraiment de quoi laisser sans voix n’importe quel amateur de musique électronique. Sur le plan strictement musical, Sonar consiste en réalité en deux festivals rassemblés sous une seule entité mais qui ne correspondent pas tout à fait aux mêmes logiques et ne se déroulent pas dans les mêmes lieux. Les sessions de jour (Sonar by Day) se tiennent à Fira Montjuic (non loin de Plaça Espanya, métro ligne 1) et font la part belle aux artistes confirmés, d’une qualité rare, mais encore assez confidentiels pour la majorité du public. Si ce principe est largement conservé , remarquons toutefois pour cette édition exceptionnelle, la présence de Laurent Garnier pour une rétrospective unique de l’ensemble de sa carrière (Laurent plays Garnier), Yaeji, Tony Humphries, Yuzo Koshiro x Motohiro Kawashima, Black Coffee, Henry Sayz & Band, Chino Amobi, Studio Barnhus, Suzanne Kraft x Johnny Nash, 2manydj’s, Tony Allen, Cornelius, Steve lean, Dre Skull ou encore Deep Resonance.

Bombaestereo Village Sonar – Crédit photo : Sonar Festival

Les sessions nocturnes se déroulent à la Fira Gran Via, soit légèrement à l’extérieur du centre-ville, mais le gigantesque site reste facilement accessible grâce aux bus mis en place par l’organisation ou tout simplement grâce au métro (arrêt Fira ligne 9). Le jeudi soir, le prestigieux Orchestre Symphonique de Barcelone (Barcelona Symphony Orchestra) aura la lourde tache de lancer les hostilités avec un concert qui s’annonce exceptionnel et Brad Lubmann, l’un des compositeurs parmi les plus influents de l’ère contemporaine conclura la soirée. Pour le reste, nous retrouverons Laurent Garnier dont le lien avec le festival est quasi fusionnel, Bonobo, Modeslektor, Bicep, Helena Hauff, Young Marco, LCD Soundsystem, Richie Hawtin, Motor City Drum Ensemble, Call Super ou encore Octa Octa. Cependant, la plus grosse surprise reste évidemment la présence de Gorillaz qui présentera son nouvel album en exclusivité mondiale.

Nereacoll Sonar Pub Vitalic – Crédit photo : Sonar Festival

A lire : Sónar 2017 : la magie du festival opère toujours

Le Sonar +D, qui fait la part belle à l’innovation technologique et musicale avec ses conférences de haut niveau ainsi qu’aux démonstrations de technologies inédites, s’annonce passionnant. En effet, pour son 25e anniversaire, le festival a développé le projet Sonar calling GJ273b. Pour rappel, GJ273b alias Luyten b, correspond à une référence donnée à exoplanète potentiellement habitable et dont la distance avec la Terre est évaluée à 12,4 années-lumière. Afin de marquer son 25e anniversaire, les organisateurs, en collaborant avec divers organismes scientifiques, ont eu l’idée d’envoyer en sa direction, à l’aide d’une antenne télescopique située à Tromso, des extraits musicaux auxquels participèrent Laurent Garnier, Jean-Michel Jarre, Modeselektor, Kode 9, Autechre- qui a composé son titre à partir d’un algorithme réunissant les 449 nombres premiers- Kate Tempest, et Ikeda pour ne citer qu’eux.

Crédit photo : Sonar Festival

Le trajet aller-retour (en cas d’une éventuelle réponse) de ces signaux s’effectuant en 25 ans, le Sonar ne pouvait qu’y voir un symbole de continuité tout en mettant en exergue un message faisant appel à l’unité du genre humain et à sa responsabilité devant sa destinée. Ainsi, la «Control Room» sera consacrée durant 3 jours aux aspects artistiques et scientifiques de Sonar Calling GJ273b avec notamment la présence de Jon Jenkins, spécialiste des exoplanètes auprès de la NASA ou Charles Lindsay de l’institut SETI, artiste s’intéressant à l’évolution des écosystèmes et créateur d’environnements immersifs, d’installations sonores ainsi que de sculptures réalisées à partir de la récupération de matériaux spatiaux.

Sonar +D Market Lab – Crédit photo : Sonar Festival

Comme chaque année, le Sonar +D accordera une place importante aux rencontres professionnelles au sein desquelles les artistes (débutants, émergents ou confirmés) pourront directement rencontrer producteurs, directeurs artistiques, responsables de labels, distributeurs ou représentants de sites streaming. On pense en particulier à Spotify, Bandcamp et LVMH. Les artistes ne sont pas délaissés au Sonar +D et montrent toujours beaucoup d’enthousiasme quand il s’agit de participer aux conférences. Cette année, le festival recevra la visite d’Olafur Arnalds, Ryuichi Sakamoto, Refree, Carsten Nicolai, Zora Jones, Konx-Om, Nino de Elche, etc. Comme lors de l’édition précédente, Kink devrait ainsi présenter pour Pioneer le step sequencer et sampleur autonome DJS1000 (sorti en fin 2017) à travers un set privé.

Enfin, le Sonar +D offrira l’opportunité de voir et tester des instruments à la technologie encore largement expérimentale ou de vivre de nouvelles expériences sensorielles (Realities +D), le MIT représenté par Nicole L’Huillier et des concepteurs venus du monde entier seront de la partie.

Sonar Music Hack Day – Crédit photo : Sonar Festival

Pour les noces d’argent avec son public, Sonar n’a pas fait les choses à moitié et offre une affiche à couper le souffle tout en restant fidèle à ce qu’il a toujours été : un évènement où la musique est facteur de lien entre l’art et la technologie et au sein duquel les nombreux moments de grâce qu’il offre à chacun des festivalier restent imprimés à vie. À n’en pas douter, le Sonar Barcelona 2018 se profile déjà comme le festival le plus marquant de l’année 2018… On a hâte !

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top
pulvinar elit. risus fringilla vulputate, Nullam leo
X