Sortir

Le festival Dream Nation vient de dévoiler toute sa programmation

©Harley

Le festival de musiques électroniques incontournable de la rentrée revient du 21 au 23 septembre prochain. Après avoir réuni 15 000 personnes en 2017, le Dream Nation Festival veut rassembler divers publics à travers trois jours de fête rythmée par la techno, trance, bass music et hard music.

Le weekend commence par une mise en jambe au Petit Bain le vendredi 21, où des artistes trance se relayeront de 23h45 à 6h. On attend un mélange entre progressive et psy-trance avec la crème des artistes français comme Raf Fender, Outlaw et Bonnie & Clyde. Ils joueront au côté du Mexicain Mandragora et sa trance futuriste aux mélodies entêtantes. Mais le point d’orgue des trois jours sera le samedi 22 où plus de 10 000 personnes sont attendues aux Docks de Paris à Aubervilliers. De 20h à 6h, de nombreux artistes seront répartis sur quatre scènes entre techno, trance, dubstep, drum&bass et hardcore.

UNE PROGRAMMATION IMPRESSIONNANTE

Côté techno, on salive rien qu’à l’idée de voir LSD, le groupe composé de Function, Luke Slater et Steve Bicknell. Ce super groupe dont les prestations sont rares vous transportera avec leur techno envoutante. On retrouve également Manu Le Malin alias The Driver et Electric Rescue, réunis sous le nom de W.LV.S pour un live décomplexé. Si on ajoute d’autres pointures comme Paula Temple ou Tommy Four Seven, cela donne le meilleur plateau techno jamais proposé par Dream Nation.

Niveau bass music la barre a été mise haute également, avec un b2b de feu entre SKisM et Trampa, réputés pour leur performance en live. On se fait une joie de voir Rusko, initiateur du mouvement dubstep fin des années 2000. La drum&bass sera quant à elle sera représentée par les anglais de Calyx & Teebee et des légendes de la jump up dj Hazard et dj Hype. Mais au-delà des artistes, Dream Nation met l’accent sur la décoration et veut faire voyager le public à chaque changement de scène.

Aperçu de la scène hardcore en 2017.

Décorée tel un temple maya géant l’année dernière, la scène trance devrait nous réserver d’autres surprises cette fois-ci. On y croisera la nouvelle génération d’artistes comme le sud-africain Avalon et sa psy-trance déjantée, l’israélien Blastoyz ou les superstars de Vini Vici. Enfin, l’immense scène hardcore au décor industriel rassemblera les valeurs sûres du milieu. Cette année, le chef de file Angerfist sera présent, avec Randy, les mélodies de Guigoo, et les sonorités survoltées de l’italien Mad Dog. On vous conseille notamment de voir Vandal, qui propose un mélange explosif entre musique reggae et hardtek pour un rendu magique.

Pour finir, un after est prévu pour les plus courageux sur la plage du Glazart le lendemain, de 7h à 22h avec une programmation techno gérée par les amis de DRØM. Autant de raisons qui nous poussent à faire la fête le weekend du 22 septembre prochain ! Vous pouvez prendre vos places ici, et accéder aux infos sur l’événement Facebook de la Dream Nation.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top
mattis libero ut venenatis leo massa
X