Sortir

Dans les Côtes-d’Armor, trois collectifs s’emparent d’un château pour 2 nuits

Nuits au château de Kergrist 2

Après une soirée au Château de Keranno à Grâces en avril dernier, les 3 collectifs bretons : Second Degré, Plougouskant et Interface s’associent pour organiser la 3e édition du concept « Nuits au château ». C’est dans la commune de Ploubezre de 3 000 habitants, autour du Château de Kergrist qu’ils nous donnent cette fois-ci rendez-vous pour deux nuits le 27 et 28 juillet prochain.

Amoureux du charme d’antan et du patrimoine français, le lieu choisi pour cet été vous laissera rêveur… C’est dans une demeure datant du XVIIIe siècle que nous retrouverons les trois collectifs pour fêter dignement la victoire de la France. Environnement chargé d’histoire qui sera enchanté par Laser Impact et illuminé par l’Asso de la Tête d’Ampoule. En effet, dans le Grand Ouest de plus en plus de châteaux, manoirs et forts sont pris d’assaut pour l’organisation de soirées électroniques.

Château de Kergrist vue de devant

2 scènes pour plus de 30 artistes, aussi bien des collectifs locaux qu’internationaux

La cour Sud : scène aux airs de rave ! Initiés de la techno indus, underground et acid, vous allez adorer la programmation aux petits oignons de cette édition. Une fois de plus les collectifs réinvitent une partie du label parisien Molekül pour dès le vendredi conquérir le château. En avril dernier Mayeul & JKS investissaient le Château de Kerrano. Cette année c’est Airod que nous verrons jouer au Château de Kergrist. On pourra également entendre la techno, sombre, acid, de Johannes Heil et celle de Voiron véritable acteur de la scène acid française, adepte des sonorités breakées.

A la cour Nord,  la house française sera mise à l’honneur. Deux artistes de D.KO Records sont attendus : Mézigue, jeune producteur présent sur la scène parisienne notamment chez Concrete et Mad Rey auteur de l’EP « quartier sex », également producteur de hip-hop, sera en b2b avec Blutch. Artiste éclectique, aux influences jazz révélé aux Transmusicales et à Astropolis. Le même jour, rencontre avec Satoshi Fumi pour un set tech-house deep à l’occasion de sa première prestation en Europe. Un style singulier qu’il ne cesse de répandre dans ses productions et remix signés chez Get Physical Music ou Unknown Season.

Enfin, tu as shazamé une track pendant ta soirée ? Go au coin chill ! Peut-être que les disquaires présents l’auront en stock et si ce n’est pas le cas, passez donc au coin friperie pour se consoler.

En attendant les Nuits Kergrist#2 voici l’aftermovie de l’année dernière :

Pour plus d’informations concernant cet événement, tarifs, localisation, rendez-vous ici.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top
nunc efficitur. non elementum facilisis libero in venenatis felis dictum Sed
X