L’Electro Alternativ revisite la ville rose en Septembre

Pour sa 14e édition, le festival de musique électronique Electro Alternativ revient sur Toulouse durant 3 semaines avec des activités et plusieurs soirées. Avec toujours le même esprit : favoriser la scène locale et nationale. Organisé du 07 au 23 Septembre, le festival compte nous offrir comme à son habitude un week-end pré-opening avec des noms évocateurs.

Le beau soleil d’été et cette belle ville rose, c’est une diversité culturelle abondante que nous offre Toulouse et c’est sur cet aspect que compte jouer le festival. Que l’on découvre ou redécouvre la ville au rythme des basses, Toulouse a ses lieux emblématiques. Cette année, 10 lieux ont été sélectionnés avec soins et parmi eux comme à son habitude nous retrouvons la célèbre salle de concert du Bikini, mais aussi Les Abattoirs et son musée d’art contemporain. On peut également citer les Jardins de L’Olympe ainsi que plusieurs autres salles de concert, tels le Rex ou le Metronum. Des projections de documentaires se feront quant à eux au sein du cinéma d’art et d’essai l’ABC. Les cadres déployés pendant le mois de septembre et cette mixité des emplacements renforcent une nouvelle fois l’excellente identité de Regarts, l’organisateur à l’origine du festival qui depuis ses débuts a programmé plus de 500 artistes durant le festival.

En parallèle, c’est une véritable approche sociale qui est mise en jeu. Les festivaliers ne vont plus être qu’un simple public, mais des artistes en herbe. L’Electro Alternativ a le désir de nous réunir non pas seulement devant des artistes, mais devant des projections; en débattant grâce au format des conférences, et par le biais des master class qui permettront sans aucun doute à l’exploration méconnue de notre côté artistique.

REBEKAH © Louis Derigon

Pour cette 14e édition, la programmation est aussi vaste que les genres représentés. Tous sont aux mêmes niveaux et les branches alternatives n’ont jamais eu de meilleure place qu’ici à l’Electro Alternativ. La synthwave, le dubstep, l’ambient, la house, la techno, la liste est encore longue et au bout du compte chacun s’y retrouve. Les artistes en charge du weekend préopening nous viennent entre autres de Paris, nous nommons les Dyrtiphonics. Autre phénomène, on accueillera le papa Rusko qui revient d’une longue maladie. Des suites de problèmes de santé, il avait été écarté des scènes tout au long de l’année dernière, mais il revient en force pour notre plus grand plaisir. Carl Craig qu’on ne présente plus aura l’honneur d’être là et de jouer au côté de Kyle Hall pour une veille de clôture digne de ce nom. Grandes affiches à part, il y a des plus petits noms qui ne demandent qu’à se faire connaître et capter l’attention du public. Pour ne citer qu’eux, The Soft Moon se produira au Metronum. En ce moment, c’est lui qui est à la vogue de la darkwave californienne. Kalki, qui émerge de la scène psy-trance française depuis deux ans, se produira au côté d’Hilight Tribe. Pour une expérience particulière, la performance audiovisuelle de Nybblsera à suivre de près.

Vous l’aurez compris, c’est dans les têtes de tout le monde. C’est l’énième renouveau d’une histoire d’amour entre Toulousains et Electro Alternativ. C’est l’énième rendez-vous de l’été de la ville Rose. C’est l’énième festival pour les festivaliers. Alors si tu veux tes places, chope-les ici, mais fais vite. La programmation est juste ici.

Comments

Add a comment

mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Add a comment
    keyboard_arrow_up