Écouter

TXTR : Une deuxième édition plus que réussie

txtr-II-chill

À travers de multiples événements bretons, le collectif  Texture a su se développer une notoriété importante. Notamment connu pour leurs sets au 1988 live club de Rennes, leur “off” du made festival en 2017, et bien sûr leur soirée TXTR. Conquis par cette première édition, c’est avec impatience que nous sommes allés à ce second round. Pour leur 5e anniversaire, l’équipe a fait les choses en grand, nous avons eu le droit à 3 scènes au lieu de 2 ainsi que 3 coins chill-out au lieu d’un seul l’année dernière. 

Sur le parking de la prévalaye de Rennes étaient programmés de fabuleux artistes, un peu inhabituels dans le grand-ouest : Etapp Kyle & Antigone pour un b2b de 4h en exclusivité mondiale, Kobosil et son amour des sonorités berlinoises, ou encore Ben Sims sous son alias house ‘Ron Bacardi’ ainsi que d’autres pointures. Une petite déception pour le pionnier Mike Dunn qui à laisser sa place à la dernière minute pour confier les platines au talentueux Black Loops.

3 scènes pour 3 univers différents

txtr-II-sud

Sur la scène sud (house) house se succédaient : Roy Vision, Byron The Aquarius, Black Loops et Ron Bacardi alias Ben Sims. Quel plaisir de retrouver une scène entièrement dédiée à la house, amateurs de samples de groove et de convivialité, cette scène était pour nous une évidence. Une zone exotique et tropicale remplie de chaleur sur laquelle on pouvait retrouver des palmiers, du sable, une boule à facette, une scène à la limite du kitsch mais toujours classe. Roy Vision qui a ouvert le bal avec un set oscillant entre acid-house et deep house, plutôt osé pour débuter cette soirée.

txtr-II-nord
Crédit photo : ftne

Sur la scène nord (techno) on retrouvait Arnaud Lensüb (le vainqueur du tremplin), Antigone B2B Etapp Kyle et Kobosil. Une scène en référence direct aux pays nordiques, au froid, à la glace. Nous avons beaucoup apprécié le mapping aux formes géométriques aléatoires et abstraites, diffusé sur une tête d’ours. La scène principale et également la plus remplie, un peu moins d’espace pour danser certes mais une programmation de qualité était au rendez-vous, avec notamment Antigone et Etapp Kyle qui jouaient en B2B pour la première fois, pendant un set de 4h. Ils ont parfaitement su faire voyager avec leur techno froide et sombre mais captivante pour laisser la place à Kobosil, très attendu du public, délivrant un set aux sonorités acid et indus.

txtr-II-ouest
Crédit photo : ftne

Sur la scène ouest (scène découverte) étaient programmés majoritairement des artistes locaux : Jankev, Brothaa & Somoine, Augustin & Lessein, mais également ILLNURSE qui a dignement clôturé la soirée. Scène aux influences multiples, chaques artistes livraient un style de musique bien à eux. De la musique tropicale à l’IDM en passant par le disco, le funk, la techno et nous en passons, le véritable remède pour les personnes ne souhaitant pas écouter le même style de musique toute la soirée et également à ceux qui souhaitent un peu plus d’espace pour danser.

Un goût prononcé pour l’art

Cette édition a reflété l’énorme travail de la part de Texture ainsi que leurs partenaires. Concernant la scénographie et la décoration, le collectif a fait appel à Quarante-cinq degrés & Upcrafter’s production pour aménager les 3 scènes et chill-out.

Une programmation atypique et plutôt réussie (mention spéciale à Etapp Kyle et Antigone en B2B, une excursion de 4h à travers leur techno planante), des chill-out conviviaux, propices à la rencontre et à l’échange. Non loin des scènes, ils étaient tout de même efficaces, parfaits pour prendre une pause et souffler un peu entre plusieurs concerts. Des décors et scénographies d’un réalisme à couper le souffle (mention spéciale au chill est, rappelant les pays asiatiques ainsi qu’au chill nord, rappelant le pôle nord). Nous avons beaucoup apprécié l’attention que porte le collectif aux artistes locaux en y consacrant une scène aux sonorités variées et toujours de qualité. Concernant la restauration, nous n’étions pas en rade, de la nourriture pour tous les goûts, qu’ont soit végétariens ou cannibales. Côté boissons nous étions très bien servis, merci à Brasserie L’Hirondelle pour leurs bières artisanales, un sacré plus qui a fait la différence.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top
in venenatis, id elit. velit, venenatis consectetur
X